Les dangers de l’hyper-personnalisation

hypersonnalisation marketing

Qui me connaît le mieux : mon banquier, l’IA, Siri, moi-même…?

Tout d’abord l’hyper-personnalisation c’est quoi ? C’est, comme son nom l’indique, une forme poussée de personnalisation d’un service, grâce aux données collectées sur un client, un consommateur ou même un groupe. En bref, il s’agit désormais de penser le marketing par la donnée. Mais quels sont les dangers de cette nouvelle forme de publicité ?

Internet et les réseaux sociaux sont, pour beaucoup d’utilisateurs, leur principal moyen de suivre l’actualité. Cependant, les contenus qui nous sont proposés sont généralement propulsés par des algorithmes fonctionnant grâce aux données collectées sur nos habitudes de navigation. Tant mieux, direz-vous, car grâce à cela, nous avons accès à un contenu plus pertinent et en accord avec nos historiques de recherches. Mais… car oui il y a en un, la personnalisation des contenus poussée à l’extrême pourrait avoir des conséquences néfastes pour la démocratie. On a pu notamment en être témoin lors du scandale  Cambridge Analytica qui a touché Facebook lors des élections de Donald Trump en 2016. En effet, à la suite des élections, le groupe s’était même prononcé en annonçant que les réseaux sociaux pouvaient affaiblir une démocratie et promettant de tout faire pour limiter ces risques. Mais quelle en est la cause ? Il s’agirait principalement des fake news, car il est parfois difficile de les détecter pour les algorithmes et donc de les filtrer. 

Seulement, ce n’est pas le seul hic. En effet, comme expliqué, l’hyper-personnalisation se base sur la collecte de données. Même si celle-ci est bénéfique pour les marques car elle permet un accroissement significatif des taux de conversions, cette dernière ne met pas tout le monde d’accord. En effet, 47 % des consommateurs français craignent que les nouveaux services intelligents en sachent trop sur eux et leur famille malgré l’entrée en vigueur du RGPD. Certaines données sont très sensibles pour les consommateurs, notamment les données bancaires, financières, les informations médicales ou relatives aux enfants. Personne n’aime se sentir surveillé !  Ainsi une hyper-personnalisation risque d’ennuyer le consommateur ciblé et finalement .. de nuire à la conversion, desservant ainsi sa relation avec les marques. Mais surtout, annulant le bénéfice premier de cette méthode ! Conscients qu’il est difficile d’y échapper, les consommateurs exigent plus de transparence et  de contrôle. Ils veulent savoir quelles données sont utilisées par les marques mais surtout ils souhaitent que ces informations soient utilisées aux fins pour lesquelles elles ont été recueillies.

Comment AD’STORE lutte contre le sentiment “œil de Moscou” tout en vous proposant de diffuser vos contenus auprès de publics ciblés ?

Tout simplement en passant uniquement des annonces en lien, voire en complémentarité avec l’activité du commerce qui les diffuse (type de clientèle, localisation, services et produits proposés,…). Ces contenus sont proposés pendant les moments d’attente pour mieux capter l’attention et ne pas polluer l’expérience #instore.

En allant dans une bijouterie acheter une bague de fiançailles pour l’élu de votre cœur, vous verrez passer des annonces sur des photographes, des robes de mariés, ou encore un beau château où faire votre demande !

Oui à la publicité pertinente qui vous accompagne dans vos recherches et non à celle qui vous sonde et tente d’anticiper vos comportements.

#DOOH #Digital #Publicité #Communication #Adstore #bigdata #rgpd #personnalisation #marketing

Laisser un commentaire

Retour haut de page
OUVERTURE DE LA PLATEFORME AD’STORE,
LE 1ER RÉSEAU D'AFFICHAGE EXTÉRIEUR DÉDIÉ À LA PUBLICITÉ DE L’ATTENTION

Cher Annonceur,
Participez à notre grande enquête de lancement

et bénéficiez d'1 jour de campagne OFFERT !
Pour toute souscription à une campagne de 3 jours ou plus, 1 jour offert, dans les établissements de votre choix.*
PARTICIPER *Offre valable sur la 1ère campagne souscrite depuis la plateforme AD'STORE entre le 1er septembre et le 31 décembre 2021.